Peindre support humide

Peindre un support humide : découvrez la technique

L’humidité est un problème auquel la majorité des logements est confronté. Non seulement, elle abîme les murs et les plafonds, mais elle laisse aussi des traces très désagréables à la vue. Si vous avez des plafonds ou des murs humides et que vous avez envie de les repeindre, ce guide peut vous être très utile. Il vous expose les astuces pour réussir la mise en peinture d’un support humide et vous indique les produits à mettre en œuvre pour peindre un support humide.

Comment peindre un mur humide ? Quelle peinture utiliser pour habiller un plafond humide ? Comment traiter un support humide ? Du traitement de l’humidité ambiante jusqu’à la mise en peinture des murs, nous détaillons les étapes.

 

Risques de peindre sur un support humide

 

Il est déconseillé de peindre sur un mur et plafond humide (intérieur et extérieur), car l’humidité va réduire l’adhérence et la durée de vie de la peinture qui va être appliquée dessus. De fait, le risque de cloquage ou d’effritement de la peinture est inévitable. Des traces noires ou blanches apparaitront, c’est pourquoi il faut assainir votre pièce avec des traitements contre l’humidité. Sinon, la moisissure ou des champignons vont se former sur le support. De plus, cela favorise le développement d’allergies et les maladies respiratoires telles que l’asthme.

En allant un peu plus loin, la peinture d’un mur ou d’un plafond humide va camoufler et emprisonner l’humidité à l’intérieur de leur structure. Celle-ci va se fragiliser et se dégrader peu à peu. En résumé, les travaux engagés seront plus difficiles et plus onéreux.

 

Tester le taux d’humidité du support à peindre

 

Avant de peindre un support humide, il est toujours préférable de tester son humidité. Ce test n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé. D’autant plus après avoir subi un dégât des eaux (fuite de conduit), des remontées capillaires ou encore un problème d’étanchéité (infiltration d’eau) et de condensation (ventilation insuffisante).

Le diagnostic d’humidité d’un mur ou d’un plafond peut être fait de 3 manières :

  • Au toucher : outre la présence de taches, de salpêtre, d’auréoles et d’écailles de peinture sur le support, il est possible de déterminer s’ils sont humides ou non en posant les doigts dessus. Si vous sentez ne serait-ce qu’un tout petit peu d’humidité ou si sa paroi est froide alors qu’il fait chaud, cela veut dire qu’il est humide.
  • Avec l’aide d’un humidimètre ou hygromètre : il s’agit d’un petit appareil qui permet de mesurer le taux d’humidité d’une surface donnée ou d’un matériau. Il est plus ou moins précis, mais il ne peut remplacer l’expérience et le savoir-faire d’un professionnel.
  • En passant par un professionnel : pour éliminer les doutes, le meilleur moyen de tester l’humidité du mur et du plafond est de faire appel à un spécialiste.

 

Traiter un support humide avant la peinture

 

Une fois l’humidité confirmée, il faut traiter le support humide. Mais pour que cela soit possible, il faut connaître la source du problème et le régler. Deux cas peuvent se présenter :

  • La cause de l’humidité est d’origine externe

L’humidité ambiante a été causée par le manque d’étanchéité du toit et des murs extérieurs ou par des remontées capillaires. La solution est de refaire l’étanchéité des éléments défaillants et de limiter les remontées d’eau en posant des drains à l’endroit des fondations. Ou encore en injectant de la résine hydrofuge sur la partie basse des murs.

  • La cause de l’humidité est d’origine interne

Lorsque l’humidité a été causée par des fuites de conduits d’eau, l’assurance peut prendre en charge le financement des travaux de réparation si les clauses du contrat y afférant ont été respectées. Si elle provient d’un souci de condensation, il faut penser à mieux aérer l’atmosphère ou à installer un extracteur d’humidité. Dans ce sens, l’installation d’un aérateur (extracteur d’air) vous aidera à assécher les murs et plafonds.

Enfin, pour des petits soucis d’humidité, vous pouvez mettre en place un absorbeur d’humidité. Économique et facile, la marque Rubson en propose avec des cartouches remplaçables.

Après traitement du support humide, il faut recommencer le test d’humidité pour vérifier que tout a bien été réglé.

A noter : Tous les travaux cités dans ce paragraphe sont délicats, ils doivent être réalisés par des professionnels chevronnés.

 

Support humide et poreux : quelle peinture utiliser ?

 

Le choix de la peinturepour support humide dépend du résultat du second diagnostic d’humidité.

Si le résultat est négatif, c’est-à-dire que l’humidité a été corrigée, la peinture à mettre en œuvre est la peinture anti-humidité. Elle peut être utilisée à titre préventif et à titre curatif.

Si le résultat est positif, c’est-à-dire que le mur est toujours humide, vous pouvez utiliser soit de la peinture anti-humidité soit de la peinture à la chaux si le support le permet.

Par conséquent, optez pour une peinture microporeuse si l’humidité est d’origine interne. A contrario, prenez une peinture hydrofuge ou peinture imperméabilisante si elle est d’origine externe.

Peinture pour support humide

Pour obtenir un résultat durable et satisfaisant, il faut peindre un support humide avec une peinture anti-humidité ou une peinture à la chaux. Elles protègent les murs et les plafonds contre l’humidité et qui limite la formation de moisissure et des champignons

A noter : Les murs et plafonds des pièces humides sont les plus exposés à l’eau et les plus sujets aux problèmes d’humidité. Appliquez la peinture anti-humidité dès le départ pour les protéger contre l’humidité.

 

Comment repeindre un mur humide ?

 

Après avoir traité l’humidité dans les murs et plafond, il est temps de passer à sa mise en peinture.

Si l’humidité du mur a pu être corrigée, tous les travaux de préparation de support avant peinture peuvent être réalisés sur lui puisqu’il est désormais sain.

D’une part, il s’agit du nettoyage des salpêtres et des moisissures avec un chiffon imbibé d’eau de javel. D’autre part, il faut décaper les écailles de peinture avec un grattoir et reboucher les trous et fissures avec un enduit de rebouchage.

Pour finir sur le ponçage avec un papier abrasif, puis un enduit de lissage et l’application d’une couche de sous-couche de peinture. Par la suite, recouvrez de 1 ou 2 couches de peinture anti-humidité (si faible pouvoir couvrant).

Toutefois, si le mur est toujours humide, il faut juste enlever les résidus de cloquage de peinture. Puis, recouvrir directement la surface avec une peinture anti-humidité de bonne qualité. Il vaut mieux privilégier les marques de fabricants reconnus et non pas celles vendues en grande surface.

Si le mur présente d’importantes aspérités ou irrégularités, optez pour de la chaux pour mur humide. Elle a des propriétés antibactériennes et anti moisissure ainsi qu’une forte capacité d’absorption d’eau. Elle est microporeuse, elle laisse donc les murs respirer.

Enfin, l’application des peintures peut être faite au pinceau, au pistolet ou au rouleau. Laissez sécher la première couche avant d’appliquer la prochaine que ce soit pour l’apprêt ou la peinture. Le temps de séchage de chaque produit est indiqué sur leur conditionnement.

 

Comment peindre un plafond humide ?

 

La peinture d’un plafond humide est la même que celle d’un mur humide.

Pour connaître le prix de vos travaux de peinture sur support humide, demandez un devis. Remplissez le formulaire ci-dessous et obtenez-en quelques-uns. En effet, c’est gratuit et sans engagement.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *