Quel est le principe de la peinture glycérophtalique ? Quels sont les avantages et inconvénients de la peinture à l’huile ? Selon la couleur, la finition, la marque, combien coûte la peinture glycéro ? Quelle est la différence entre la peinture acrylique et glycéro ?

De tous les types de peinture, la peinture glycéro est sans doute celle qui suscite le plus de débats passionnés. Beaucoup de professionnels ne jurent que par elles. D’autres réclament sa disparition à cause de sa dangerosité. Entre ces deux extrêmes, voici ce qu’il faut retenir de la peinture glycéro.

 

Principe de la peinture glycérophtalique

 

La peinture glycéro est à la base une peinture fabriquée à base de solvants. C’est pourquoi on l’appelle aussi « peinture à l’huile », car elle est fabriquée à partir de la résine alkyde. Il faut rappeler qu’habituellement, les peintures glycéro sont composées :

  • de pigments qui donnent la couleur.
  • de liants qui maintiennent l’ensemble des pigments.
  • d’additifs destinés à protéger la peinture.
  • de liquides qui déterminent la viscosité du produit.

En règle générale, plus une peinture possède des liants et des pigments, meilleure elle est. C’est justement le cas de la peinture glycéro qui possède de nombreux liants alkydes et des pigments très concentrés, comme les peintures polyuréthanes et époxys. Mais elle ne présente pas que des avantages.

 

Avantages de la peinture glycéro

La peinture glycéro offre un aspect satiné, mat, brillant et lisse imbattable. Ce type de peinture offre un grand pouvoir couvrant et opacifiant tant appréciés par les peintres professionnels.

D’un point de vue esthétique, c’est sans doute la meilleure peinture que l’on puisse trouver. Sa résistance à l’humidité expliquent pourquoi on retrouve cette peinture dans les salles de bain. De plus ,c’est une peinture lessivable, ainsi si votre mur est taché, vous pouvez la nettoyer sans courir le risque d’enlever la couche de peinture.

 

Inconvénients de la peinture glycéro

Le long temps de séchage de la peinture glycéro est son principal inconvénient. Pour les peintres en bâtiment qui travaillent au temps, c’est un supplice d’attendre jusqu’à 24 heures avant de passer une autre couche de peinture.

De plus, le glycéro dégage une odeur très forte qui peut même être incommodante pour les enfants et certains adultes. Elle est en outre extrêmement difficile à nettoyer. Après application, on doit utiliser du white-spirit pour enlever des taches de glycéro sur ses vêtements et sur les pinceaux.

La peinture glycéro disparait petit à petit du commerce à cause de la dangerosité des solvants qu’elle contient. En plus d’être nocive pour l’environnement, la peinture glycéro entraine des émissions de solvants qui sont dangereux pour la santé des utilisateurs.

 

Composition de la peinture glycéro

La peinture glycéro contient beaucoup de résine glycérophtalique. C’est une résine fabriquée à partir de l’estérification de la glycérine. Or, cette résine est en fait un alkyde modifié aux acides gras d’huiles siccatives.

Du fait de cette composition grasse, les peintures glycéro sèchent plutôt par évaporations de solvants organiques et par oxydation des liants. Ce n’est pas le cas pour les autres types de peinture. En termes clairs, la présence de la réside d’alkyde et son mode d’évaporation font de la peinture glycéro une peinture toxique.

C’est pourquoi elle est soumise à une réglementation stricte. Elle contient beaucoup plus de Composés Organiques Volatiles (COV) et est déconseillée dans les pièces closes telles que les chambres, et dans les maisons qui ne sont pas correctement ventilées.

 

La peinture glycéro ou acrylique

 

On comprend mieux pourquoi la peinture glycéro pose tant de problèmes quand on la compare à son grand concurrent, la peinture acrylique. Comme son concurrent, la peinture acrylique est aussi composée de pigments, de liants, de liquides et d’additifs. D’ailleurs, ses pigments sont similaires à ceux de la peinture glycéro. Cependant, ils ne sont pas aussi broyés que ceux d’une peinture à huile. L’autre différence réside dans le liant : contrairement au glycéro, la peinture acrylique contient non pas une résine alkyde, mais une émulsion d’eau et de résine polymère.

Puisque le solvant basique est constitué d’eau, la peinture acrylique est facile à préparer et à poser. On la pose plus facilement, et elle sèche très rapidement, parfois même au bout de quelques minutes. Mais contrairement au glycéro, la peinture acrylique n’est pas lessivable. Toutefois, elle pollue moins, puisqu’on y trouve moins de produits polluants et de COV.

Prix de la peinture glycéro

Le prix de la peinture glycéro est variable car il s’appuie sur de nombreux facteurs. Par exemple, on peut évaluer le prix au m², mais il ne sera pas le même selon que vous faites appel à un professionnel ou effectuez personnellement les travaux. Par ailleurs, le tarif de 2 pots de peinture glycéro ne sera pas identique, certaines marques étant plus prisées que d’autres.

Si vous faites appel à un artisan, le prix de la peinture au m² peut coûter 20 à 40 euros. S’il ne doit passer qu’une couche de peinture, le tarif sera naturellement plus bas. Si vous posez la peinture, comptez 3 à 6 euros au m2 pour une bicouche standard. Le tarif peut atteindre 10 euros pour une peinture glycéro monocouche de très bonne facture.

Le prix au pot moyen coûte en moyenne 10 à 15 euros le litre pour une peinture d’applique en extérieur. Mais vous pourriez débourser jusqu’à 30 euros le litre pour une peinture intérieur de bonne qualité. Pensez à bien calculer la quantité de peinture dont vous aurez besoin afin d’éviter d’acheter des pots de peinture de 0.5 litre. Ces pots de peinture à faible quantité ont un prix au litre très élevé jusqu’à 40 euros/litre.

 

Peut-on repeindre sur une peinture glycéro ?

 

Il est théoriquement possible de peindre avec une peinture acrylique sur une peinture glycéro. Les anciennes peintures glycéro sont parfois très compactes. Pour repeindre la surface, il faut poncer le mur ou appliquer un produit de dépolissage jusqu’à ce que le maximum de peinture ait été ôté. Ensuite, le peintre doit appliquer une sous-couche d’apprêt sur la nouvelle surface avant de repeindre avec de l’acrylique ou du glycéro.

La couche d’apprêt est aussi une sorte de « pont » qui permet à la surface de supporter une peinture acrylique. Sans cette sous-couche, la surface dépolie n’acceptera pas de peinture à base d’eau. Quoi qu’il en soit, le rendu et l’aspect brillant ou satiné sera inférieur au tendu du glycéro précédent.